Les Communeux de 1871

« Théatre(s) Politique(s) »

dimanche 8 mars 2015 par Lescommuneuxde1871

« Tout théâtre est politique », « Faire du théâtre constitue en soi un acte politique »...
C’est ainsi que le site Théatre(s) Politique(s) commence sa page "Qui sommes nous ?".


Nous pouvons y lire plusieurs articles sur les représenations de la Commune de Paris issus de leur numéro de mars 2013.
« Présentation », Revue Théâtre(s) politique(s), du n°1, 03/2013
http://theatrespolitiques.fr/2013/03/presentation/
Christian Biet


Dont
Les Représentations de la Commune de Paris : vers plus de visibilité et de lisibilité
Marjorie Gaudemer, Nathalie Lempereur, Audrey Olivetti

La Commune de Paris fut représentée aussitôt son surgissement (en mars 1871) et l’est encore aujourd’hui, dans la variété des genres, même si les corpus s’avèrent disproportionnés. L’existence, cependant, de ces images et textes, exécutés d’emblée et dans la durée, n’est toujours pas évidente : au théâtre par exemple, les pièces, parfois tout simplement interdites ou retoquées par des artistes eux-mêmes, restent essentiellement marquées par la marginalité de leurs supports de publication papier ainsi que de leurs réseaux de diffusion scénique. En cause s’avère alors en tout premier lieu le caractère politique, très subversif, du sujet lui-même, voire de son traitement : cette insurrection, réprimée dans le sang et d’emblée calomniée, fut occultée par les pouvoirs républicains successifs en même temps que revendiquée, et accaparée, par leurs opposants révolutionnaires – si bien qu’à la profusion des représentations d’extrême gauche, cantonnées, de gré et/ou de force, en milieux engagés ou militants, répond la rareté des manifestations anti-communardes, d’obédience conservatrice ; si bien encore que la réception des approches plus objectives demeure biaisée par le clivage idéologique ambiant. Quoique l’historiographie soit désormais en partie dépassionnée, l’évènement demeure sensible, ses représentations, à leur tour « prisonnières d’une mémoire politique partisane » (B. Tillier), apparaissent délicates et polémiques a fortiori. Leur connaissance et leur compréhension s’en trouvent grandement compromises.......

Suite :
http://theatrespolitiques.fr/revue/numero-1/