Les Communeux de 1871

La Compagnie Jolie Môme

samedi 7 mars 2015 par Lescommuneuxde1871

Il faut avoir vu et entendu un fois cette troupe (dans la rue ou en salle) pour comprendre tout ce que le théâtre peut nous apporter d’instructif, de festif et de ….. jouissif !


La Compagnie Jolie Môme c’est une troupe.
Qui joue beaucoup, ses propres pièces ou un répertoire hérité de Brecht, Prévert...
Qui chante souvent, sur les scènes comme dans la rue.
Qui lutte parfois, pour ses droits ou en soutien aux autres travailleurs.
Qui fait vivre un théâtre, La Belle Étoile à Saint-Denis.
Qui monte un chapiteau, pour s’implanter quelques semaines dans une région.
Jolie Môme c’est encore une association, dont les adhérents constituent autant de relais d’information et de mobilisation.....
http://www.cie-joliemome.org


Commune de Paris 1871
Les évènements autour de la Commune
A voir par exemple cette page :
http://www.cie-joliemome.org/spip.php?page=recherche&recherche=commune


Dont

La compagnie Jolie Môme rend hommage à la Commune de Paris en reprenant sa pièce Barricade, à partir du 18 mars, date du 140e anniversaire de la Commune.
http://www.cie-joliemome.org/spip.php?article563#outil_sommaire_1
Voir sur le sujet
« Tout ça n’empêche pas Nicolas... »
http://www.humanite.fr/06_03_2011-«tout-ç-n’empêche-pas-nicolas»-466734


Et encore

Le Môme BARRICADE - Journal artistico-politique
http://www.cie-joliemome.org/spip.php?article15


Sur Youtube

La Compagnie Jolie Mome - Message capital aux électeurs - La Commune de Paris 1871 (4 août 2013)

"La commune n’est pas morte" « Appel du comité central de la garde nationale aux électeurs parisiens, le 25 mars 1871.

CITOYENS
* Ne perdez pas de vue que les hommes qui vous serviront le mieux sont ceux que vous choisirez parmi vous, vivant votre propre vie, souffrant des mêmes maux.
* Défiez-vous autant des ambitieux que des parvenus ; les uns comme les autres ne considèrent que leurs propres intérêts et finissent toujours par se considérer comme indispensables.
* Défiez-vous également des parleurs, incapables de passer à l’action ; ils sacrifieront tout à un discours, à un effet oratoire ou à un mot spirituel.
* Évitez également ceux que la fortune a trop favorisés, car trop rarement celui qui possède la fortune est disposé à regarder le travailleur comme un frère.
* Enfin, cherchez des hommes aux convictions sincères, des hommes du Peuple, résolus, actifs, ayant un sens droit et une honnêteté reconnue.
* Portez vos préférences sur ceux qui ne brigueront pas vos suffrages ; le véritable mérite est modeste, et c’est aux électeurs à choisir leurs hommes, et non à ceux-ci de se présenter.
Nous sommes convaincus que, si vous tenez compte de ces observations, vous aurez enfin inauguré la véritable représentation populaire, vous aurez trouvé des mandataires qui ne se considèreront jamais comme vos maîtres. »
— Hôtel-de-Ville, 25 mars 1871, le comité central de la Garde Nationale


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 299 / 12567

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Commune : le théâtre et les spectacles   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License